Oreilles décollées

La correction d’oreilles décollées nécessite une intervention chirurgicale, appelée « otoplastie », visant à remodeler les pavillons jugés excessivement visibles.

L’opération est habituellement réalisée sur les deux oreilles, mais peut parfois être unilatérale.

Une otoplastie se propose de corriger les anomalies du cartilage présentes au niveau du pavillon de l’oreille et responsables de son aspect « décollé »

Cette chirurgie peut surtout chez l’enfant et si la disgrâce n’est pas mineure, bénéficier d’une participation financière de l’assurance maladie.

Avant l’intervention

Un examen attentif des oreilles ainsi qu’un bilan photographique auront été réalisés par le chirurgien afin d’analyser les modifications à apporter.

Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé conformément aux prescriptions

L’intervention vise à corriger définitivement ces anomalies en remodelant le cartilage, de façon à obtenir des oreilles « recollées », symétriques, de taille et d’aspect naturels.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

En fonction du type d’anesthésie, il faudra être à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l’intervention.

Type d’anesthésie et modalité d’hospitalisation

Habituellement l’intervention se pratique en «ambulatoire», c’est-à-dire en hospitalisation de jour, avec une sortie autorisée le jour même après quelques heures de surveillance. Toutefois, dans certains cas, une courte hospitalisation peut être préférée. Il peut être indiqué de rester hospitalisé la nuit qui suit l’intervention.

L’intervention

Des incisions cutanées sont effectuées dans le pli naturel situé derrière l’oreille, ou à la face postérieure de l’oreille. Dans certains cas, de petites incisions complémentaires seront pratiquées à la face antérieure du pavillon, mais elles seront alors dissimulées dans des replis naturels.

La peau est ensuite décollée en fonction des besoins afin d’accéder au cartilage.

Le principe est de recréer ou d’améliorer les reliefs naturels par affinement et plicatures, éventuellement maintenus par de fines sutures profondes.
Enfin, le pavillon est ramené en bonne position par rapport au crâne et fixé par des points profonds.

Après l’intervention : les suites opératoires

Les douleurs sont habituellement modérées et, si nécessaire, combattues par un traitement antalgique et anti-inflammatoire

Les oreilles pourront alors apparaître gonflées, avec des reliefs masqués par l’œdème (gonflement). Des bleus plus ou moins importants sont parfois présents ce qui est normal. L’exposition au grand froid est déconseillée pendant au moins deux mois compte tenu du risque de gelures du fait de la diminution transitoire de la sensibilité des oreilles.

Le résultat

Un délai de un à deux mois est nécessaire pour apprécier le résultat final. C’est le temps nécessaire pour que les tissus se soient assouplis et que la totalité de l’œdème se soit résorbé, laissant apparaître nettement les reliefs de l’oreille. Passé ce délai, seules les cicatrices seront encore un peu rosées et indurées avant de s’estomper.

---------------------------------------

Cette fiche informative n'a pas pour vocation de remplacer une consultation.
Pour plus d'information sur ces techniques ou les solutions adaptées à votre cas,
n’hésitez pas à contacter le Dr Jean Philippe Pradier